L’histoire et les missions de Let’s Co

La genèse de Let’s Co : tisser des liens de solidarité avec l’Afrique

L’histoire de Let’s Co démarre en 2008 avec la création de Xetic, une association de micro-finance sociale dont la mission était de tisser des liens entre particuliers, en France, et entrepreneurs africains. Mobilisant sa communauté, Xetic collectait des fonds afin que les entrepreneurs puissent investir et soient en mesure de rembourser leur prêt, sans intérêt, après la revente de leur production.

Pour mener à bien ce projet, l’équipe de Xetic développa sa propre plateforme de finance participative, devenant ainsi une des pionnières sur ce sujet en France.

Aujourd’hui Xetic a fusionné avec l’ONG Entrepreneurs du Monde.

 

 

La création d’une entreprise sociale en France

L’entreprise Let’s Co est créée lorsque la Nef – première banque éthique française – perçoit dans Xetic l’expertise qui lui permettra de prendre le train du financement participatif.

Rapidement, par notre engagement dans un Système d’Echange Local et dans des associations, naît l’idée que le financement de projets est, pour Let’s Co, un moyen parmi d’autres de permettre à une communauté de s’impliquer dans des projets d’utilité sociale ! D’autres services de la plateforme Let’s Co sont créés, permettant l’échange gratuit de biens et de services, puis le partage d’idées et de compétences…

Accompagner les collectivités, les associations et les entreprises dans l’activation de leur écosystème

Depuis, Let’s Co a élargi la gamme de ses services en répondant aux demandes d’autres acteurs de l’économie sociale et solidaire (Energies Partagées, les Accorderies, Handicap International) et de territoires (la région Nouvelle Aquitaine, Domb’Innov), avec le conseil et la mise en oeuvre de campagnes de mobilisation et l’animation de communautés d’utilisateurs.

Notre communauté d’utilisateurs grandit, mais la mission de notre équipe reste la même : comprendre et accompagner les collectivités, les associations et les entreprises sociales dans l’activation de leur écosystème, grâce à l’usage d’outils numériques et à la compréhension des mécanismes (pas seulement digitaux !) visant à favoriser la mobilisation et l’activation des communautés.

Poursuivez votre lecture avec Notre équipe, le Let’s COllectif